Tous les projets

Fari Foni Waati
FFW#1, Lab & Festival

Complexe Culturel BlonBa, Bamako, Mali
Janvier 2017

Fari Foni Waati est un laboratoire artistique et un festival basé à Bamako, dédié à la création et diffusion d’œuvres originales en danse au Mali, qui vise l’émergence artistique en favorisant le dialogue, les échanges et la fabrique entre artistes internationaux.


Des artistes sont invités à réaliser des œuvres chorégraphiques en commun à l’occasion de résidences de création de courtes durées. Le fruit de ces échanges enrichi d'une programmation invitée est ensuite diffusé à la rencontre de publics variés et dans des espaces parfois éloignés des circuits culturels classiques.

Initié par Naomi Fall, le projet est co-organisé par la Compagnie De ceux qui, le Djinné Club & le Complexe Culturel BlonBa avec l’appui financier, administratif et technique de C’est Comment.

Cette première édition du FFW rassemble les chorégraphes Serge Aimé Coulibaly (BFA-BEL), Ben Fury (BEL-MAR), Auguste Ouédraogo (BFA-FRA) pour l'encadrement de trois semaines d'ateliers de création avec 15 danseurs ouest africains.
Aux côtés des pièces courtes produites pendant les ateliers, le festival 2017 offre une programmation de spectacles de qualité : Nuit Blanche à Ouagadougou (Faso Danse Théâtre / Serge Aimé Coulibaly), PerformerS (Cie Auguste-Bienvenue), Le Cauchemar de Darwish (Ben Fury & Simon Thiérrée), Goin'Down (Herman Diephuis & Naomi Fall), Ballet Plastique (Cie Graines de danseurs), un battle hip hop avec Les Vagabonds Crew, performance de la Cie Djiri Ladon...

⇾ Voir le dossier projet
+ d'infos www.facebook.com/farifoniwaati


FFW#1 TO GAO
L'édition 2017 du FFW a été perturbée par l'attentat terroriste survenu à Gao (au nord Mali) le mercerdi 18 janvier 2017.

Le carnage de Gao a tué des dizaines d’hommes qui avaient choisi de dépasser leurs différends et de défendre la paix au risque de leur vie. Le temps de recueillement s’est imposé pour tous ceux qui veulent reconstruire la fraternité et repousser la sauvagerie. Les artistes agissent avec les mots, les gestes, les idées, pour offrir à la nation tout entière un imaginaire commun capable de la rassembler pacifiquement. Pour honorer le temps du chagrin et respecter le deuil de la nation, les événements artistiques programmés les 20 et 21 janvier dans le cadre du FFW au BlonBa et dans plusieurs lieux de Bamako ont été annulés et repoussés au dimanche 22 janvier, journée entière de spectacles dédiée aux victimes et à leurs familles.

© Photos Nicolas Réméné