Tous les projets

Le Retour,
Mémoires Afro-Brésiliennes

Catherine Laurent - Photographies


Projet  Photographies
Porteur projet  Catherine Laurent
Accompagnement  Financement
En partenariat avec  La Fondation Zinsou

Lieu  Aného (Togo) & Agoué, Ouidah, Porto Novo (Bénin)
Période  10/2016

«Les paysages abandonnés ou en ruine,
dont se sont emparés tant d’écrivains et d’artistes,
ont aussi une efficacité.
Le sentiment de perte qu’ils procurent et l’imaginaire qu’ils libèrent,
peuvent conduire, bien plus qu’un site parfaitement reconstitué,
à s’interroger et à méditer sur la singularité d’un fragment d’Histoire
et sur l’originalité plastique de ses traces…»

Alain Sinou


Après avoir accompagner le projet en 2014, C'est Comment soutient la deuxième phase de résidence de la photographe Catherine Laurent à Agoué, Ouidah (Villa Ajavon, Musée de la Fondation Zinsou), Porto Novo au Bénin et à Aného au Togo. Prolongeant le travail de L’âme brésilienne de Porto-Novo, état des lieux photographique et plastique interrogeant les traces du passé, Catherine Laurent s’intéresse à la part vivante de cette mémoire. Une série de portraits et une exposition viennent conclure le projet.

Le retour, mémoires afro-brésiliennes propose un écho contemporain aux images inhabitées de lieux déserts et souvent abandonnés. Une série de portraits évoquant la part vivante de cette mémoire sera mise en scène.
Les personnes liées aux lieux photographiés, descendants ou alliés de familles afro-brésilennes ou «agudas» (esclaves affranchis nés au Brésil qui quittèrent ce pays pour rejoindre les côtes d’Afrique de l’Ouest au cours du XIXè siècle) rencontrés à Porto-Novo, Ouidah, Aného ou à Paris, parlent de leurs souvenirs et de leur appartenance à cette histoire.